Formation - 12 décembre 2019

fr - De la Multi- culturalité à l’interculturalité

L’aspect multiculturel du monde est une caractéristique qui saute aux yeux dans le brassage de nombreux peuples et la manifestation des cultures différentes. Mais un monde multiculturel n’est pas forcément interculturel. Partons de la conviction que chaque culture a une valeur qui ne surpasse pas celle de l’autre ; l’une et l’autre se croisent et se complètent. Pour commencer à vivre en interculturalité, chaque membre doit connaitre premièrement sa culture en faisant une expérience personnelle, cela aidera de connaitre d’autres cultures. L’interculturalité cherche un échange entre les membres de différentes culture, langue et nation qui guidera vers le bien commun.
L’interculturalité c’est un exercice à faire et à vivre au quotidien. Il nous demande de sortir de nous- même, de nos égoïsmes pour aller vers l’autre qui nous attend. C’est aussi l’accueil mutuel et respect de l’autre, de sa culture, de sa langue, de son comportement et ses habitudes pour viser un objectif commun.
Elle a besoin de patience, de tolérance, de pardon, de compréhension, d’acceptation de soi et de l’autre. L’interculturalité demande de l’ouverture, de briser les frontières, de sortir de nous-même et d’aller à la rencontre des « autres » ; Nous voyons Jésus avec la femme samaritaine. Faire un chemin ensemble comme Jésus avec les disciples d’Emmaüs, chemin de dialogue, d’échange, d’écoute mutuelle, de découverte et de partage qui nous emmène à nous assoir autour d’une même table pour le même but. Cf Luc 24 ,13-35
C’est une expérience qui aide à s’ouvrir au monde, à aller vers d’autres horizons, à avoir un autre regard des cultures. La personne n’est plus tout à fait la même, elle sort de l’ignorance et embrasse une nouvelle réalité qui la conduit à un projet de FOI commun. Cette dimension de l’interculturalité invite à dire « Nous » plutôt que « Moi » ; en disant Nous, les membres cherchent et trouvent ce qui est le bien commun.
Quelques défis ne manquent pas de se présenter pour être capable de vivre avec des personnes d’autres cultures. La peur de perdre sa culture propre, la difficulté de s’ouvrir et d’apprendre la langue de l’autre en sont quelques expressions.
Avantages : l’ouverture à l’interculturalité montre notre force de vivre ensemble ; s’intéresser à l’autre culture et voir l’autre à l’image de Dieu.
Il est vrai et nécessaire de nous rapprocher encore d’avantage de cet aspect, à travers la vie, les expériences personnelles et communautaires.
Bonne lecture.
Marcelline Mubata
PSA