Information - 14 mars 2018

fr - 10 mars : Sainte Marie Éugenie de Jésus


(...)


En faisant mémoire, ce 10 mars, de Marie Eugénie, de sa riche spiritualité et du projet éducatif qui sous-tend la mission de l’Assomption, nous célébrons dans l’action de grâce le don fait par Dieu à l’Eglise et au monde à travers elle.


Le travail de préparation dans les Provinces et l’expérience de ces dix jours de partage et de réflexion ont permis un retour aux fondamentaux de cet héritage qui a façonné et fait vivre de multiples générations.


L’engagement de Marie Eugénie pour l’éducation, la formation et l’accompagnement des personnes, avait pour but, leur transformation, afin qu’elles aient un impact positif sur leur milieu. Elle-même s’est laissé travailler et transformer par les événements, les rencontres, la grâce de sa vie religieuse…


En la fête de sainte Marie Eugénie, nous célébrons cette éducation transformatrice dont nous sommes héritiers et héritières. A cette occasion, il semble approprié de rendre grâce à Dieu pour l’éducation reçue de nos familles, avec ses grâces, ses réussites, ses blessures et ses échecs. Tout cela enrichit, influence et complète notre manière d’être éducateurs, éducatrices.


Le cheminement de Marie Eugénie, peut être une invitation à nous demander comment nous nous laissons aussi toucher, transformer par notre mission d’éducation. Eduquer requiert vraiment que nous entrions dans un processus de conversion et de transformation personnelle. Car éduquer doit aussi nous éduquer, éduquer doit porter ses fruits en nous, pour nous et les autres.


Selon Marie Eugénie, la notion de transformation personnelle de l’éducateur devait être perceptible dans sa capacité de vivre en consonance avec les valeurs évangéliques et sa foi en une possible transformation des autres. C’est ce que rappelle le Texte de référence : « A l’Assomption, l’acte éducatif a sa source dans une attitude contemplative et dans une capacité de conversion et de transformation personnelles. » Cela est une grâce, qui dit combien la mission ne nous appartient pas. Nous sommes envoyés.


(...)


Sr Martine TAPSOBA, Supérieure Général RA.


Le texte integre en haut et à droite de la page en français, in English, en español.