Themes - 16 décembre 2015

fr - Petit témoignage de participation à certains événements lors de la COP21, en tant que membre du Secrétariat JPIC PSA – RA


Quand nous avons parlé de l’opportunité d’être présentes dans l’événement de la COP21 – Paris, en tant que membres du Secrétariat JIPIC et de l’ONG VIVAT, je me suis proposée pour certains évènements, profitant de ma situation géographique de proximité avec Paris. Je n’ai pas pu faire valider une inscription comme membre d’une Congrégation appartenant à VIVAT. Par ailleurs, je me suis rendu compte qu’aller aux espaces où se passait la COP21 n’était pas évident. La plupart de sœurs ou autres personnes à qui j’ai demandé des infos, n’avaient pas de renseignements précis, et beaucoup croyaient même que ce n’était pas ouvert à tout public... J’ai pris, donc, toute l’info disponible par internet pour pouvoir être présente selon mes possibilités : à Notre Dame pour la célébration œcuménique ; au« Bourget » (site officiel de la COP21) et à la Mairie de Montreuil (lieu de rassemblement de la société civile appelé le « Village Mondial des Alternatives »). Célébration œcuménique à Notre Dame J’ai pu donc m’inscrire pour participer dans la célébration œcuménique qui aurait lieu à Notre Dame, jeudi 3 décembre à 19h30. Ce moment de prière a été très beau et très bien préparé. On sentait la présence des communautés orthodoxes, catholiques, anglicanes, chrétiennes, grâce à la présence de ses ministres de culte et ses fidèles, mais aussi grâce aux chants, symboles et textes venant des différentes traditions spirituelles. Ensemble,nous avons chanté notre reconnaissance au Seigneur pour le don de la création. Au moment de l’homélie, nous avons accueilli le message du patriarche Bartolomeos (qui n’a pas pu y être présent). Il nous rappelait que le défi de la crise climatique est surtout un défi spirituel. Cela demande de nous une profonde « metanoia », une transformation dans notre manière de voir et d’entrer en relation avec l’autre. C’est « autre » qui est chaque personne, chaque être et Dieu lui-même... La conséquence de ce nouveau regard engendre un nouveau style de vie, plus en harmonie avec tous les êtres, en nous sentant tous profondément interconnectés. Les beaux symboles rappelaient « les richesses de la Terre associés au génie humain qui les transforme et fait fructifier » : une pièce de coton et de lin, une pièce d’orfèvrerie et de poterie, un flacon d’huile d’olive, un instrument de musique, un bateau, et un globe terrestre. Après cela, nous avons reçu le message du CECEF (Conseil d’Eglises chrétiennes de France) : « ...Conscients de l’impact du mode de vie dans des pays le plus développés, nous avons à remettre en question notre logique de consommation et à nous convertir dans notre attitude et dans nos actes, en adoptant des pratiques de sobriété et de simplicité, non sur le mode du renoncement héroïque mais sur le mode de partage joyeux... » Après un temps d’intercessionpour tous ceux qui ont entre ses mains des responsabilités des pays et des peuples, nous avons fait une « prière d’engagement » suivie du Notre Père.


 

Sœur Ana Senties
Religieuse de l’Assomption

.... Le texte complet avec les images dans le document pdf (sur votre droite)