Divers - 10 mai 2016

fr - Pas de pauvreté ODD 1


‘Pas de pauvreté’ est le premier objectif du développement durable à atteindre d’ici 2030. Afin de nous introduire dans cette dynamique universelle, j’en soulignerais quelques aspects. La priorité des Objectifs du Développent Durable (ODD) en cours de négociation par la communauté internationale porte sur un calendrier déterminé en vue de mettre fin à la faim, assurer la sécurité alimentaire, améliorer la nutrition et promouvoir l’agriculture durable. Le combat n’est pas seulement celui de ‘la nourriture’ qui vise que toute personne humaine puisse se nourrir d’une façon digne en choisissant la nourriture qui lui convient pour elle-même et pour les siens et en assurant la possibilité de se procurer cette nourriture directement (par l’agriculture familiale)ou indirectement (par le commerce) ; mais c’est aussi un combat qui s’inscrit dans ce qui provoque et creuse la pauvreté des citoyens du monde d’aujourd’hui. Sans protection sociale, les plus pauvres sombrent dans la misère, le combat pour l’eau reste capitale, les changements climatiques ont des incidences sur les cultures et les productions de produits de base indispensables au développement humain.Des cadres juridiques justes, transparents et accessibles jouent un rôle essentiel dans l’éradication de la pauvreté. L’accès de tous à la justice et des lois non discriminatoires permettent de promouvoir un développement équitable et inclusif. En outre, la lutte contre la corruption rend disponibles des fonds pour fournir les services de base aux citoyens, en particulier aux plus vulnérables.


Et je terminerais ces quelques lignes d’introduction, en soulignant que l’éradication de la pauvreté et de la faim, vise non seulement la nourriture, la sécurité alimentaire, mais aussi la faim d’une vie relationnelle familiale et institutionnelle, une faim de culture et de paix, une faim d’égalité et de respect, une faim de santé et de sécurité, une faim de sens et de Dieu, une faim inscrite dans la destinée humaine. Prendre en compte ces besoins existentiels est une condition indispensable pour continuer à construire une société de Paix et de Justice entre les nations, pour habiter notre Maison Commune, en travaillant au Bien Commun et en gardant ‘notre planète terre’. Le Semeur sème pour qu’elle produise du fruit à 100 pour 1.


Myriam Collon, psa
Mai 2016