Liturgie - 5 janvier 2017

fr - Messe oecumenique Martyres Alep


Le jour de la fête de saint Jean Apôtre à 17 h. comme cela a été décidé, les évêques et les prêtres sont arrivés, malgré leurs nombreuses occupations, à notre église paroissiale pour célébrer une Messe œcuménique pour tous nos frères et sœurs qui ont péris pendants cette guerre et pour demander au Seigneur la grâce de consolation pour leur familles.


Les familles de 247 martyres de tout âge, personne n’a été épargné… pas rare 2 ou 3 membres de la même famille…La célébration a eu lieu entre les deux : la fête de Noël et la fête des martyres : St. Etienne et Innocents. Nos chers proches, victimes de la guerre, désormais font partie de ce chœur céleste…


Dans l’église régnait ambiance de recueillement, de solennité. L’atmosphère de tristesse et de deuil par le couleur noir dominant des habits de familles des défunts, ainsi que par les sanglots et les soupirs sortant de cœurs pleins de chagrins tout au long de la Messe mais aussi l’ambiance de l’espérance et de la résurrection ; les fleurs rouges et blancs, couleurs de Noël.


Le célébrant père Ibrahim, le curé de la paroisse, a accueilli de bon cœur cette initiative. Dans son homélie il a évoqué les lectures du jour. Première lecture (1J 1,1-4) centrée sur Jésus- le Verbe de vie, la Vie éternelle. Si nous l’expérimentons avec les sens de la foi, nous pouvons témoigner comme Jean qui en voyant le tombeau vide a cru (J 20,8). Jean a vu le Christ avec les yeux de son cœur. Marie Madeleine renfermée dans sa douleur n’a pas aperçu que le Ressuscité était là tout proche d’elle. C’est seulement après avoir passé du niveau matériel au niveau de la foi elle a su reconnaitre son Maitre (J 20,16). Dans ce temps de la guerre nous aussi vivons dans les ténèbres, blessures, douleurs, dans la mort. Au cœur de tout cela nous pouvons rencontrer le Christ ressuscité. Il est là avec sa tendresse et sa miséricorde. Il nous touche par la présence des autres proches de nous, par leur tendresse, consolation.


En levant nos cœurs vers le Seigneur, la Verbe de la Vie nous lui confions :


- nos familles spécialement celles qui ont perdu leur proches dans cette guerre qui a ravagé notre pays. Que l’Enfant Jésus leur donne la persévérance et transforme leur tristesse en espérance. Seigneur nous te prions.


- nos enfants, surtout ceux dont leur vie a été brutalement arrêté en printemps de leur vie. Que leur martyre porte des fruits de la paix et de la sécurité pour tous les enfants du monde. Seigneur nous te prions.


- tous nos fils, les martyrs soldats. Leur sang a arrosé le sol de notre pays bien-aimé afin d’être un exemple pour nous d’appartenance et de défense de la dignité de la patrie. Seigneur nous te prions.


-notre pays bien-aimé la Syrie, pour Alep. Nous espérons qu’elle va se lever de nouveau. Que l’Enfant Divin lui donne la paix et qu’il fasse la grandir et refleurir pour qu’elle devienne de nouveau belle et forte. Seigneur nous te prions.


Nous remettons nos chagrins entre les mains de la Vierges Marie, Mère des Martyres. Qu’elle nous accompagne dans la persévérance, qu’elle soit notre consolation et un baume pour nos blessures.


La procession d’offrandes Nous remettons dans les mains du Seigneur, Verbe Incarne, toute notre réalité remplie de douleurs, tristesses, peurs en le demandant de la transformer en semences de vie et d’espérance :


- la carte de la Syrie avec les photos des martyres


Seigneur nous te présentons nos enfants les martyres. Leur sang a embrasé la bien-aimée terre syrienne. Aujourd’hui nous les remettons entre tes mais qu’ils retrouvent en toi la paix dont ils ont été privés dans leur vie terrestre.


- Les bougies


Avec les bougies nous levons nos prières, nos supplications quotidiennes pour que les sacrifices de nos enfants deviennent les semences de la paix et d’amour et de la réconciliation entre tous les groups qui partagent avec nous la vie dans notre pays et notre ville bien-aimée.


- un reste de la fusille


Nous te présentons notre peur de toutes les bombes malfaisantes qui ont pris nos proches et ceux que nous aimons. Qui faisaient grandir la terreur dans notre vie pendant cinq ans. Nous tes le offrons qu’il soit la motivation de rejet de toutes sortes de la violence et de la discrimination.


- Alep


Notre ville est connue dans l’histoire par sa civilisation et son unicité. Aujourd’hui l’histoire enregistre sa grave destruction et dévastation…Nous te l’offrons Seigneur pour que tu la protège et la soutienne dans sa croissance et sa prospérité.


- Une colombe


Heureux les artisans de paix, car ils seront appelés fils de Dieu. Seigneur nous te promettons d’être les instruments de la paix partout où nous sommes ; dans nos familles, travail, église pour être dignes de vivre la paix des fils de Dieu.


A la fin de la Messe père Ibrahim avec les responsables de chaque communauté chrétienne ont remis une enveloppe avec les condoléances et une somme d’argent comme un signe de la solidarité offerte de la part de la communauté latine pour toutes les familles. Le silence qui a accompagné soit la Messe soit la distribution exprime combien de douleurs encore habitent dans nos cœurs. Les larmes n’ont pas encore séché… nous expérimentons la mort mais plus encore la vie parce que Jésus notre Vie est ressuscité.


R.I.P. pour les martyres et la consolation pour leurs familles.


Sr. Brygide FMM à Aleppo