Prieres - 5 juillet 2017

fr - Journée Mondiale de prière pour la sauvegarde de la Création


Une initiative du Bureau des Missions des Franciscains (Canada)


Monition d’ouverture :


« La Journée mondiale de prière pour la sauvegarde de la Création offre à chacun des croyants et aux communautés la précieuse opportunité de renouveler leur adhésion personnelle à leur vocation de gardiens de la création, en rendant grâce à Dieu pour l’oeuvre merveilleuse qu’Il a confiée à nos soins et en invoquant son aide pour la protection de la création, et sa miséricorde pour les péchés commis contre le monde dans lequel nous vivons. » (Pape François, extrait du message de mise en route de cette Journée, 6 août 2015)


Chant d’ouverture :


Laisserons-nous à notre table, couplets 1. 3. 4., E 161, dans D’une même voix, CECC*Novalis 697


1re lecture :


De saint Paul Apôtre aux Romains, 8, 18-25 J’estime, en effet, qu’il n’y a pas de commune mesure entre les souffrances du temps présent et la gloire qui va être révélée pour nous. En effet, la création attend avec impatience la révélation des fils de Dieu. Car la création a été soumise au pouvoir du néant, non pas de son plein gré, mais à cause de celui qui l’a livrée à ce pouvoir. Pourtant elle a gardé l’espérance d’être, elle aussi, libérée de l’esclavage de la dégradation, pour connaître la liberté de la gloire donnée aux enfants de Dieu. Nous le savons bien, la création tout entière gémit, elle passe par les douleurs d’un enfantement qui dure encore. Et elle n’est pas seule. Nous aussi, en nous mêmes, nous gémissons ; nous avons commencé à recevoir l’Esprit saint, mais nous attendons notre adoption et la rédemption de notre corps. Car nous avons été sauvés, mais c’est en espérance ; voir ce qu’on espère, ce n’est plus espérer : ce que l’on voit, comment peut-on l’espérer encore ? Mais nous, qui espérons ce que nous ne voyons pas, nous l’attendons avec espérance.


Psaume de louange / Psaume 8 ou 144(145) ; 146(147A) ; 148 ; 150…


Méditation du Pape François (Extraits de son homélie à San Cristobal de Las Casas, Chiapas, Mexique, lundi le 15 février 2016…)


…De multiples façons et manières, on a voulu réduire au silence et taire ce désir ; de multiples façons, on a voulu anesthésier notre âme, de multiples manières on a essayé d’engourdir la vie de nos enfants et de nos jeunes par l’insinuation que rien ne peut changer ou que ce sont des rêves impossibles. Devant ces manières, la création aussi sait élever sa voix, « cette soeur crie en raison des dégâts que nous lui causons par l’utilisation irresponsable et par l’abus des biens que Dieu a déposés en elle. Nous avons grandi en pensant que nous étions ses propriétaires et ses dominateurs, autorisés à l’exploiter. La violence qu’il y a dans le coeur humain blessé par le péché se manifeste aussi dans les symptômes de maladie que nous observons dans le sol, dans l’eau, dans l’air et dans les êtres vivants. C’est pourquoi, parmi les pauvres les plus abandonnés et maltraités, se trouve notre terre opprimée et dévastée, qui gémit « en travail d’enfantement » (Rm 8, 22 ; Laudato si’ n. 2). Le défi environnemental que nous vivons et ses racines humaines nous touchent tous (cf. Laudato si’ n. 14) et nous interpellent. Nous ne pouvons plus faire la sourde oreille face à l’une des plus grandes crises environnementales de l’histoire….. Le monde d’aujourd’hui, pris par le pragmatisme, a besoin de réapprendre la valeur de la gratuité !


Nous célébrons la certitude que « le créateur ne nous abandonne pas, que jamais il ne fait marche arrière dans son projet d’amour, qu’il ne se reprend pas de nous avoir créés » (Laudato si’ n. 13). Nous célébrons le fait que Jésus-Christ meurt encore et ressuscite en chaque geste que nous accomplissons envers le plus petit de ses frères…


Temps de partage ou de silence selon les Circonstances


Intercessions spontanées.


Notre Père…


Oraison :


Avec les mots du Pape François, nous prions : Dieu Tout-Puissant, qui es présent dans tout l’univers et dans la plus petite de tes créatures, Toi qui entoures de ta tendresse tout ce qui existe, répands sur nous la force de ton amour pour que nous protégions la vie et la beauté. Inonde-nous de paix, pour que nous vivions comme frères et soeurs sans causer de dommages à personne. Ô Dieu des pauvres, aide-nous à secourir les abandonnés et les oubliés de cette terre qui valent tant à tes yeux. Guéris nos vies pour que nous soyons des protecteurs du monde et non des prédateurs, pour que nous semions la beauté et non la pollution ni la destruction. Touche les coeurs de ceux qui cherchent seulement des profits aux dépens de la terre et des pauvres. Apprends-nous à découvrir la valeur de chaque chose, à contempler, émerveillés, à reconnaître que nous sommes profondément unis à toutes les créatures sur notre chemin vers ta lumière infinie. Merci parce que tu es avec nous tous les jours. Soutiens-nous, nous t’en prions, dans notre lutte pour la justice, l’amour et la paix. (Encyclique Laudato si’, n. 246, Prière pour notre terre)


Bénédiction :


Que le Seigneur vous bénisse et vous garde. Amen.


Qu’Il vous découvre son visage et vous fasse miséricorde. Amen.


Qu’Il tourne son regard vers vous et vous donne sa paix. Amen.


Que le Seigneur nous garde et nous bénisse, au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit. Amen.


Envoi : Chant des créatures de saint François


5750 boul. Rosemont, Montréal, QC H1T 2H2 Courriel : missionsdesfranciscains@gmail.com • Tél. : 514 932-6094