Divers - 12 février 2017

fr - Industrie, innovation et infrastructures


Avec une population mondiale en augmentation croissante dans les prochaines décennies, le développement des infrastructures adaptées est clé, autant pour favoriser la mobilité et des conditions de vies décentes autant dans les grandes villes que dans les zones rurales. Le grand défi est d’opérer une transformation de nos modèles productifs afin d’investir en priorité dans ces infrastructures et dans des sources d’énergie propres, plutôt que dans des biens de consommation de masse inutiles et dans des industries qui détruisent les écosystèmes et la qualité de vie. Nous devons changer nos façons de regarder nos modèles économiques et arrêter de penser que l’objectif prioritaire est d’augmenter la richesse produite : il nous faut réfléchir aux moyens cohérents avec la finalité que nous nous donnons, et discerner en quel sens orienter les innovations.


C’est ce que ne cesse de nous rappeler le Pape François :


"Un chemin de développement productif plus créatif et mieux orienté pourrait corriger le fait qu’il y a un investissement technologique excessif pour la consommation et faible pour résoudre les problèmes en suspens de l’humanité ; il pourrait générer des formes intelligentes et rentables de réutilisation, d’utilisation multifonctionnelle et de recyclage ; il pourrait encore améliorer l’efficacité énergétique des villes. La diversification de la production ouvre d’immenses possibilités à l’intelligence humaine pour créer et innover, en même temps qu’elle protège l’environnement et crée plus d’emplois. Ce serait une créativité capable de faire fleurir de nouveau la noblesse de l’être humain, parce qu’il est plus digne d’utiliser l’intelligence, avec audace et responsabilité, pour trouver des formes de développement durable et équitable, dans le cadre d’une conception plus large de ce qu’est la qualité de vie. Inversement, il est moins digne, il est superficiel et moins créatif de continuer à créer des formes de pillage de la nature seulement pour offrir de nouvelles possibilités de consommation et de gain immédiat".
(Laudato si’ 192)


Cécile Renouard, r.a.
Edito février 2017