Divers - 31 mars 2014

fr - Our sister Mother earth

O the soil, the soil, we come from the earth and return to it as we are reminded in Lent. But what are we doing to the soil ? We depend on the soil for food, for life. Top Soil erosion due to mistaken agricultural practices, is a serious problem. `Leave the soil in a better state than when you found it’ was the wisdom of my father. Large scale factory farming techniques deplete the soil, Petroleum based fertilisers are not the solution According to Amartya Sen, Nobel prizewinning economist, small scale farming is actually more productive than large scale monocultures and factory farms. The biodiversity of small scale is a strength Small farms produce 72% of the food today. With them the soil is better cared for, seeds are saved for the following year, greater biodiversity produces better nutrition, there is reduced use of fertilizer, tilth is improved. In 2013 UNCTAD wrote `Wake up before it is too late. Make agriculture truly sustainable now for food security in a changing climate’ it goes on to say the monoculture and industrial farming methods are not providing sufficient affordable food where it is needed and are causing mounting and unsustainable environmental damage. And using crops for biofuels is a danger to food security, exacerbates land grabbing... and as for patented and biologically terminated seeds being pushed by giant corporations.

Praised be You, my Lord, for our sister, Mother earth who sustains and governs us and who produces multitudinous flowers, fruits and herbage.
(Canticle of the Creatures, St Francis of Assisi) May it be so, Amen to that.

Sr Jessica r.a.


 Oh terre, oh terre, nous venons de la terre et nous y retournons, nous est-il rappelé en ce temps de Carême. Mais que faisons-nous de la terre ? Nous dépendons de la terre pour la nourriture, pour la vie. L’érosion complète de la terre, due à des pratiques d’agriculture faites à tort est un sérieux problème. » Laisse la terre en meilleur état que tu l’as trouvée » émanait de la sagesse de mon père. Des techniques d’agriculture à grande échelle épuisant la terre, les fertiliseurs à base de pétrole ne sont pas la solution. D’après Amartya Sen, économiste, prix Nobel, l’agriculture à petite échelle est plus productive que les monocultures à large échelle et que les fermes usines. La biodiversité à petite échelle est un produit fort des Petites fermes, 72% de la nourriture aujourd’hui. Avec elles on prend un meilleur soin de la terre, les graines sont mises de côté pour l’année suivante, une plus grande biodiversité produit une meilleure nutrition, il y a un usage réduit de fertiliser, la texture du sol s’est améliorée. En 2013 le programme des nations unies pour le commerce international et le développement (UNCTAD) a écrit « Réveillez vous avant qu’il ne soit trop tard. Rendez l’agriculture vraiment durable maintenant pour la sécurité de la nourriture dans un climat qui change, cela dit ensuite que la monoculture et l’agro-industrie ne produisent pas suffisamment de nourriture abordable où c’est nécessaire et cause des dégâts qui portent atteinte à l’environnement. Et utiliser les récoltes pour les agrocarburants est un danger pour la sécurité de la nourriture, et aggrave l’accaparement des terre, et il en va de même pour les semences génétiquement modifiées et brevetées, commercialisées par les multinationales.

Loué sois-tu, mon Seigneur pour notre sœur, la Mère terre qui nous nourris et nous gouverne et qui produit des multitudes de fleurs, fruits, et herbage. (Cantique des Créatures, Saint François d’Assise). Qu’il en soit ainsi, Amen à cela.

Sr Jessica, r.a.

See also Navdanya : http://www.navdanya.org