Divers - 27 janvier 2014

fr - The earth is the Lord’s and its fullness, the world and all it holds (PS 24)

Long ago Dom Helder Camara, in poverty stricken NE Brazil, pointed out that without justice peace will always be a great illusion. He showed how structural injustice lead to revolt and this in turn leads to repression, he called it `the spiral of violence’. It happened in Syria recently when the price of petrol tripled overnight and so did food prices when the government slashed fuel subsidies ; this along with growing drought conditions due to climate change, all contributed to the uprising which has now developed into a bloody civil war..

A recent Oxfam report (January 2014) points out that the richest 85 people in the world own 86% of its wealth. It seems this is not the inclusive society, the fairly shared world, so desired by Pope Francis. Maybe we need to change our attitude to great wealth ? Is it a virtue, the result of just reward for extraordinary hard work and innovation ? Is it mitigated by philanthropy and creation of employment ? Or are these at least partially, myths ? Are the very rich able to capture the political process and exploit the common treasury of knowledge built up over the ages , to promote their own financial interests ? And in the process subvert real inclusive and integral development and perhaps even affecting action on climate change ?. See `The Trouble with Billionaires’ Linda McQuaig + Neil Brooks 2013

`I know their sufferings’ (Exodus 3 v 7) The attitude of true solidarity is inclusive of all, especially the most vulnerable, what wealth there is, is for the common good. `The earth is our common home and all of us are brothers and sisters.’ Evangelii Gaudium. This must be proclaimed. And ultimately `He Himself will be peace’. Micah 5 v 4a

Sr Jessica r.a.
Editorial : January 2014


 Au Seigneur, le monde et sa richesse, la terre et tous ses habitants ! (Ps. 24, 1)

Il y a longtemps don Helder Camara, faisait remarquer dans le Brésil frappé par la pauvreté, que la justice sans la paix resterait toujours une grande illusion. Il a montré comment les structures injustes conduisent à la révolte, ce qui à son tour conduit à la répression, c’est ce qu’il a appelé « la spirale de la violence ». C’est ce qui est arrivé récemment en Syrie quand le prix de l’essence a triplé en une nuit ainsi que les prix de l’alimentation pendant que le gouvernement réduisait les subventions du carburant alors que la sécheresse augmentait à cause du changement climatique, tout cela a contribué à un soulèvement qui s’est maintenant développé en une sanglante guerre civile.

Un rapport récent de l’Oxfam (janvier 2014) signale que les 85 personnes les plus riches de la planète possèdent 86% de sa richesse. Il semble que ce n’est pas la société inclusive, le monde qui partagerait en toute justice, tellement désiré par le Pape François. Peut-être que nous devons changer notre attitude par rapport à la grande richesse ? C’est un avantage, la récompense d’un travail extraordinairement difficile et de l’innovation ? C’est atténué par la philanthropie et la création d’emplois ? Ou tous ceux-ci sont au moins partiellement des mythes ? Est-ce que les très riches sont capables de s’emparer des processus politiques et d’exploiter le trésor commun de la connaissance construit à travers les âges, de promouvoir leurs propres intérêts financiers ? Et dans ce processus ils feraient échouer un développement vraiment inclusif et intégral et peut-être même agiraient sur le changement climatique ? cf. The trouble with billionaires Linda McQuaig + Neil Brooks 2013.

Je connais leurs souffrances (Exode 3,7). .L’attitude d’une vraie solidarité est pour tous, spécialement les plus vulnérables, quelle que soit la richesse qu’il y a, elle est pour le bien commun. « La terre est notre maison commune et pour nous tous, frères et sœurs ». La joie de l’Evangile. Ceci doit être proclamé. Et finalement Il sera notre paix, (Michée 5,4a).

Sr Jessica r.a.